• Lea Tessie

Toilette intime : les bons gestes et les bonnes habitudes.

Pour une femme, avoir une hygiène intime est un impératif car la femme est tellement sensible qu’elle doit pratiquer les bons gestes qui lui permettront de rester confortable.


Le vagin est constitué d’un ensemble de bactéries considérées comme bonnes car protectrices. Elles sont produites naturellement par le corps : c’est la flore vaginale. Cette dernière assure un certain équilibre, qui, lorsqu’il est perturbé peut causer des mycoses et autres infections vaginales.



On parle aussi de vaginose bactérienne qui est, selon le msdmanuals.com « un déséquilibre de la flore microbienne du vagin. Elle se caractérise par la disparition des lactobacilles et la multiplication de germes anaérobies tels que le Gardnerella vaginalis ».


Il est recommandé, pour une bonne hygiène intime de ne jamais faire de douche vaginale c’est à dire se laver l’intérieur du vagin. Il n’y a que la partie extérieure (la vulve) qui a besoin de nettoyage car les bactéries contenues dans le vagin sont des auto-nettoyeurs. En terme plus courant, disons qu’elles n'ont pas besoin d'aide pour maintenir notre zone intime propre et régulée...


Certaines femmes, après un rapport sexuel, s’adonnent à une douche vaginale au lieu d’un simple nettoyage de la vulve ; une mauvaise habitude qui cause des infections.


Il est également déconseillé une utilisation trop fréquente de lingettes intimes. Les déodorants intimes sont à éviter afin de ne pas camoufler les odeurs révélatrices de pathologies.



Avant tout contact avec sa partie intime, il est impératif d’avoir les mains propres et après tout nettoyage de la vulve, bien se sécher la zone : l’humidité favorise la multiplication des bactéries.


Pendant la période des menstrues, la protection intime doit être changée 3 fois par jour.

Une toilette à l’eau uniquement suffit chaque jour, au maximum deux et ce, même en période de règles.


Les vêtements trop serrés sont à éviter. Il est aussi important de porter des sous-vêtements propres, de les changer tous les jours et de privilégier les culottes aux strings pour éviter les frottements sur la muqueuse qui génères des mycoses ; en termes de matière, le coton est préférable.


Enfin, au moins une fois par an, un rendez-vous avec un gynécologue afin de prévenir certaines pathologies est de mise.

5 vues

Inscrivez-vous

Rejoignez la communauté Alphawomen pour bénéficier de nos offres de coaching et de bien être à prix membre. 

  • alphawomen facebook
  • alphawomen instagram

© 2020 Alphawomen Online.

Alphaboost. Maroc